AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 + contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
NEVER TELL
Grand maître Jedi
944 $
944 messages
Mensonges : 944



MessageSujet: + contexte Lun 19 Mai 2014 - 13:49

Contexte

n'ayez pas peur !



Lewiston, Idaho - 2014



Fallait s'y attendre.
Samuel vivait avec ça sur la conscience depuis combien d'années ? Deux ? Deux ans à culpabiliser de la disparition de ses amis, deux ans à se demander pourquoi eux et pas lui, deux ans à subir je ne sais combien d'insultes, d'accusations aussi ubuesques qu'erronées parce qu'il était innocent Samuel, c'est pourtant l'évidence même. Il paraît même que cette randonnée, il ne voulait pas la faire, et que ce sont les enfants Gallagher qui l'y ont traîné. Deux très bons grimpeurs, ces deux-là. Surtout l'aînée, le cadet était empoté, et les deux autres étaient connus aussi à Lewiston, mais vous êtes nouveaux ici, les noms ne vous diront rien. Ils ont installé le campement pour la nuit, et le lendemain il n'en restait rien. Les cendres du feu, les toiles déchirées, la terre retournée par les traces de lutte, le sang contre les roches et au bout d'un an, il y avait Samuel. Un an pour revenir.

Cinq jeunes d'une vingtaine d'années, disparus, ça a fait un bruit monstre. Les recherches n'ont jamais cessé et Samuel réapparut au bout d'une année, traumatisé, muré dans son mutisme, ça n'a fait que relancer l'affaire. D'autant plus qu'on l'a retrouvé à l'orée de la forêt inconscient, et que ce sont les indiens de la réserve qui l'ont ramené en ville. Evidemment tout portait à croire qu'il était sinon responsable au moins dans le coup. L'enquête a duré deux ans, autant pour le procès, et il n'a jamais, jamais rien dit. On a acquitté ce pauvre garçon faute de preuves et par pitié. S'il ne s'était pas suicidé il serait mort de faim à force de ne rien avaler. Ou alors il aurait succombé à la folie, si ce n'est pas cela qui l'a tué.
On l'a retrouvé pendu il y a un mois. Pendu à l'un des arbres qui entouraient le campement à l'époque du drame. Pas un signe, pas un mot, il est parti de chez lui sans un bruit et vingt-quatre heures plus tard on l'a trouvé au bout d'une corde. Je ne sais pas si c'est cette forêt qui est maudite, mais il n'y a rien de bon là-dedans. Le pire, c'est que l'autopsie n'a pas conclu que la pendaison soit la cause du décès. Ce que c'est ? Le chagrin. L'usure, quoi d'autre.

Et -S... Vous voulez mon avis ? C'est un canular. Une plaisanterie d'imbéciles immatures qui n'ont rien d'autre à faire que d'envoyer des messages ridicules aux habitants qui menacent de révéler leurs secrets si l'on ne leur obéit pas... Des sottises, voilà ce que c'est, comme si un corbeau pouvait connaître les secrets de toute une ville, surtout avec le nombre d'étrangers qu'il y a ici... Des idiots qui ont profité de la mort d'un innocent et de la popularité de l'affaire à Lewiston pour signer des missives de chantage d'un -S. Si ça les amuse grand bien leur fasse. Le jugement du Tout-Puissant, lui, est indéfectible.

Un peu de thé ?



Dernière édition par NEVER TELL le Lun 25 Mai 2015 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
NEVER TELL
Grand maître Jedi
944 $
944 messages
Mensonges : 944



MessageSujet: Re: + contexte Lun 25 Mai 2015 - 23:03

Contexte

saison 2



Lewiston, Idaho - 2015


Les choses ont changé.
L'enquête concernant les cinq jeunes disparus, maintenant au nombre de quatre connaît un essoufflement. Aucun avancement n'a été noté ou du moins, aucun avancement mentionné dans les journaux. La piste semble totalement détruite et même ce traqueur de Chris Crow ne semble rien pouvoir faire pour la police. Les familles continuent à vivre et ces pauvres enfants ne seront peut-être jamais retrouvés. Et Samuel ? Parlons-en de ce pauvre gamin. Depuis son décès, les fleurs se bousculent, les éloges fusent. Et pourtant personne ne fut présent pour lui de son vivant, ou presque. Quelle constatation navrante. Et je ne suis apparemment pas le seul à le remarquer.

Voilà plus d'un an que -S sévit en ville. Ceux qui pensaient encore que ce n'était qu'une plaisanterie de mauvais goût devaient s'en mordre la langue. Ne pouvait-on pas raconter pire idiotie ?! Une blague idiote aurait pris fin depuis bien longtemps, une blague idiote n'aurait pas créé tant de remous et augmenté le taux d'incidents en ville. Il ne le revendique pas mais je suis certain que ce personnage, qui qu'il soit, agit comme une âme vengeresse au nom de Samuel. Je suis sans doute le seul à penser ainsi, aucun rapprochement ne semble avoir été fait. Il est bien loin le canular que j'imaginais. Bien sûr, personne ne parle de lui, on l'ignore comme on peut et aucun ne pense que son voisin est soumis au même traitement. On a chuchoté un temps que les habitants de la réserve étaient liés à tout ça. Pure bêtise. L'idée fut abandonnée aussitôt émise. -S devenait si inquiétant qu'une équipe spéciale fut dépêchée de la grande ville afin de reprendre le relais de nos chers agents de police. Le shérif n'a pas sauté de joie mais s'est exécuté. Et aujourd'hui quoi ? L'affaire est abandonnée, jugée peu intéressante et -S se ferait discret. Connerie ! Il est bien présent, un message le matin-même me le confirme. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à le penser. Le nombre d'appels au poste de police, pour voyeurisme ou dégradation de biens matériels, vient de croître en nombre. Personne ne parle de -S mais je ne suis pas dupe et s'il pense pouvoir passer inaperçu, il ne peut se cacher de moi !

J'en viens à me demander s'il ne sort pas de sa cachette juste pour moi. Voyez-vous, il y a quelques heures, je me trouvais sur 25th Street après une promenade bien agréable lorsque j'ai vu arriver une voiture de patrouille. Rien de bien inquiétant en soit si ce n'était que les deux policiers en sortant, paraissaient animés d'une certaine ferveur. Je les avais retenu ces deux-là. Connor Malone et Peter Walker. Un duo qui avait été sur de nombreuses affaires ces derniers temps. Je trouvais d'ailleurs étrange de les voir aujourd'hui. J'observais ce qu'il se passait tandis que la propriétaire des lieux, Mademoiselle Spencer, sortait de sa maison pour hurler aux policiers en pointant une direction. Enfin, je pus voir ce qui les mettait dans un tel état : une personne encapuchonnée s'enfuyant en courant de la cour arrière. Ce n'était pas tant la capuche qui choquait que le fait d'en porter une par un temps aussi radieux. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre qu'un voyeur venait d'être pris sur le fait. Un voyeur ou -S me dis-je rapidement en notant l'imposant -S inscrit à l'encre encore coulante sur l'un des pans de mur de la maison des Spencer. Mademoiselle Spencer avait réussi à prendre -S sur le fait, c'était un exploit et j'imaginais aisément que tout ça fasse parti d'un plan. Je n'avais apparemment pas tord lorsque je vis docilement les deux policiers suivre le vandale et disparaître de ma vue en quelques instants. « Il prend la direction de la forêt ! » Hurlait un des deux agents avant qu'ils ne soient plus à ma portée. Pour ma part, j'ai préféré m'éloigner plutôt que de me mêler de cette course-poursuite. Et encore une fois, la suite aura confirmé que j'ai eu raison.

Je n'appris que bien plus tard ce qu'il s'était passé. Le poste de police était en émoi et l'arrestation de -S faisait la une. Vraiment ? ... C'était forcément un canular. Ça ne pouvait simplement pas être vrai. Après tant de discrétion, qu'il se fasse prendre ainsi et avoue ! Samantha. Bien sûr, son prénom correspondait mais si -S avait vraiment un prénom commençant par la même lettre, il aurait été idiot. Je pensais et avec raison, qu'il s'agissait bien plus d'un hommage à Samuel qu'une quelconque référence à son propre prénom. Mais je devais aller dans le sens du groupe. D'un côté, chacun semblait soulagé. En effet, plus aucun acte répréhensible et -S semblait bel et bien être cette Samantha. La satisfaction désertait toutefois les traits des policiers qui vivaient un deuil. L'agent Walker avait disparu. L'ironie aurait pu être frappante si le sang retrouvé sur place, alors que l'agent Malone avait été assommé, n'avait pu mener à d'autre constat que le décès de son collègue. Personne n'avait de preuves et seules les paroles délirantes de Samantha et ses vêtements couverts du sang de l'agent, laissaient supposer ce qui était arrivé. Mais entre le moment où les agents Malone et Walker sont arrivés dans la forêt, à la poursuite de ce qu'ils disaient être un homme musclé encapuchonné qui venait de prendre en otage un passant dans la folle course-poursuite, et le moment où l'otage et l'agent Malone se sont réveillés après avoir été assommés, peu de temps ont pu s'écouler. Qu'est-il donc advenu du corps de l'agent Walker et comment Samantha, qui n'était sans doute pas la personne que poursuivaient les policiers, avait-elle pu arriver entre temps, assommer les deux témoins, tuer celui que l'on savait être son compagnon depuis peu, se débarrasser du corps et revenir à temps pour le réveil de l'agent Malone ? C'est une question à laquelle les agents du FBI en charge de l'affaire vont devoir répondre. La ville est déchirée. Les policiers souhaitent avoir les pleins pouvoirs sur l'enquête et les habitants parlent déjà de l'instabilité de Samantha qui ne serait pas responsable d'une mais de deux disparitions, sa soeur, Erika, ayant également disparu depuis quelques mois.

+++

Cela fait déjà plusieurs semaines que les événements se sont déroulés et j'aurai cru que rien ne pourrait plus me surprendre. J'avais tord. Quelques jours après l'aveu de Samantha et la présence désagréable de ces agents du FBI venus de loin, Mademoiselle Spencer fut mise en garde à vue. Un communiqué de presse nous révéla qu'elle aurait fourni un témoignage contradictoire et que les heures ne coïncideraient pas avec le fil des événements. Celle que tout le monde nomme affectueusement Hetty est soupçonnée d'avoir aidé Samantha durant tout le temps que régna -S même si l'agent Malone, seul contre tous, continue à dire que Samantha n'était pas la personne que lui et son supposé défunt collègue poursuivaient dans la forêt, ce qui tendrait à prouver qu'au moins encore une autre personne se trouverait mêlée à cette histoire. Comme je le disais. Pour moi, toutes ces récentes révélations ne sont qu'un canular et -S court toujours. Les deux agents de polices seront simplement tombés dans un nouveau piège préparé par ses soins.

Mais ce n'est pas là le plus déroutant. Ce qui se produisit ensuite le fut bien plus. Et bien sûr, il semblerait que mes suppositions soient justifiées, au moins un minimum. Vidal. Ça nous pendait au nez depuis quatre ans maintenant, peut-être même cinq, depuis la disparition des jeunes campeurs. Ils l'ont retrouvé. La jeune fille ou plutôt la jeune femme maintenant, se trouve à l'hôpital où de nombreux examens lui sont faits dans l'attente d'être interrogé par les agents chargés de l'affaire. J'ai peur qu'il ne refassent les mêmes erreurs qu'avec Samuel. Ses parents, Bethany et Jared Gallagher se sont par ailleurs fortement opposés à ce qu'elle soit interrogée dans l'immédiat. Cette réapparition est si miraculeuse qu'elle a déjà fait le tour de l’État de l'Idaho et de nombreux curieux et illuminés viennent dans l'espoir que la jeune Vidal les touche de son essence miraculeuse. C'est toute la ville de Lewiston qui fait la une des journaux et il est fortement à craindre que la jeune femme ne retrouve pas une vie paisible avant longtemps. Tout cela, bien sûr, sans mentionner les possibles traumatismes et séquelles dû à sa longue disparition. De nombreuses questions se posent à nouveau : Où était-elle ? Que lui est-il arrivé ? Et bien évidemment, où sont les trois autres adolescents ? Sont-ils vivants ? Et cette dernière question, sans aucun doute, demeure encore aujourd'hui la plus importante.

Cette réapparition éclipse pour le moment Samantha et toute cette affaire -S. Comme si la mort d'un agent de police, la disparition d'un citoyen et la mise en accusation de deux personnes n'étaient rien à côté du retour de Vidal. Les policiers, bien que déchargés de l'enquête, affirment qu'il s'agit du troisième homme, celui que poursuivaient les agents en service, et qu'il aurait libéré Vidal pour une quelconque raison. Les agents du FBI pensent, eux, qu'il s'agit là d'une toute autre affaire puisque -S n'est apparu que bien après la disparition des cinq jeunes. Deux mouvements de pensées se dessinent en ville et tout le monde a, pour l'heure, oublié qu'aucun verdict n'a été rendu sur l'affaire -S et que trois personnes si ce n'est cinq, en incluant Erika Savannah et Peter Walker, ont au jour d'aujourd'hui, disparus dans la petite ville de Lewiston.

Évidemment, je n'ai rien dit ce que j'ai vu et entendu. Attirer l'attention de -S n'est pas vraiment dans mes objectifs et je n'ai vraiment aucune envie de subir le même sort que les gamins, ou que celui du flic. Un nouveau secret que je n'avais plus qu'à garder précieusement.


______________________________

Revenir en haut Aller en bas
+ contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Wakatépé Baboune ! :: Les informations-